Home » L’eau de pluie, un danger pour la santé selon une étude

L’eau de pluie, un danger pour la santé selon une étude

by admin

L’eau de pluie est devenue un hazard pour la santé selon une étude

Dans certaines régions de la capitale aussi bien que dans les villes de province, il est courant que les gens boivent de l’eau de pluie. Cette pratique est à bannir selon une nouvelle étude de l’Université de Stockholm basée sur les dernières recommandations de l’Agence américaine de safety de l’environnement (EPA) révélant que l’eau de pluie est imbuvable à trigger des produits chimiques.

“Il n’y a nulle half sur Terre où la pluie est bonne à boire, d’après les mesures que nous avons prises”, a déclaré à l’AFP Ian Cousins, professeur à l’université et auteur principal de cette étude publiée dans la revue scientifique Environmental Science and Expertise. .

En effet, selon un article de l’AFP se basant sur l’étude de l’université de Stockholm, l’eau de pluie n’est potable nulle half sur la planète en raison de sa forte teneur en produits chimiques toxiques

Communément appelés « Ceaselessly Chemical substances » automobile ils se décomposent extrêmement lentement, les PFAS ( substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées ) ont d’abord été trouvés dans les emballages, les shampooings et le maquillage, avant d’être maintenant étendus à l’ensemble de l’environnement, y compris l’eau et l’air.

Des données recueillies depuis 2010 et étudiées par l’équipe de Lan Cousins montrent que “même en Antarctique ou sur le plateau tibétain, les teneurs dans les eaux de pluie sont supérieures aux recommandations pour l’eau potable proposées par l’EPA (Environmental Safety Company) des États-Unis”.

Normalement considérées comme vierges, ces deux régions contiennent des niveaux de PFAS “14 fois plus élevés” que les nouvelles directives américaines sur l’eau potable.

L’EPA a récemment abaissé de manière significative les niveaux recommandés de PFAS après avoir découvert que les produits chimiques peuvent affecter les réponses immunitaires des enfants aux vaccins , a expliqué Cousins.

Selon certaines études, l’exposition peut également entraîner des problèmes de fertilité , des retards de développement chez les enfants, ou un risque accru d’ obésité , de cholestérol ou de certains sorts de most cancers.

Le chercheur a toutefois précisé que les niveaux de PFAS chez les personnes avaient “beaucoup diminué au cours des 20 dernières années”. « Ce qui a changé, ce sont les directives. Ils ont chuté des tens of millions de fois depuis le début des années 2000, automobile nous en savons plus sur la toxicité de ces substances.

Dans tous les cas, les PFAS sont désormais “si persistants” et omniprésents qu’ils ne disparaîtront jamais de la planète. “Nous allons devoir vivre avec”, a-t-il déclaré.

En savoir plus:

Haiti: aggravation des situations de détentions, 97 détenus ont trouvé la mort dans les prisons haïtiennes, selon le BINUH



Source link

Related Articles

Leave a Comment